Communiqués

Retrouvez dans l’annuaire des membres du Club des Amis les liens (« espace presse », « espace publication », etc…) afin de visionner toutes leurs communications
 

IRD : Lutter contre le changement climatique : un investissement payant 

Investir pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C à l’horizon 2050 coûterait quatre à cinq fois moins que les sommes à engager pour réparer les dommages causés aux Hommes, aux écosystèmes et aux infrastructures par une augmentation de la température à 2°C. C’est ce que révèle une étude internationale publiée le 20 septembre 2019 dans la revue Science, qui associe des chercheurs de l’IRD et du CNRS. Les auteurs alertent ainsi les décideurs sur l’urgence d’accélérer leurs efforts pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Le communiqué

____________________________

L’Inra et l’IRD signent pour la première fois une convention-cadre

Le 10 octobre 2019, Philippe Mauguin, président directeur général de l’Inra et Jean-Paul Moatti, président-directeur général de l’IRD, ont signé une convention cadre pour une durée de 5 ans. Ce nouveau partenariat cible des sujets d’intérêts communs, notamment à l’international et permettra de renforcer les relations entre l’Inra et l’IRD à travers un partenariat scientifique renouvelé.

Le communiqué

____________________________

IRD : Le premier Rapport global sur le développement durable remis au Secrétaire général de l’ONU

Alors que la population mondiale devrait atteindre huit milliards et demi d’êtres humains en 2030, il demeure possible d’éliminer la pauvreté et de promouvoir le bien-être de l’humanité. Pour y parvenir, un changement profond et urgent s’avère cependant indispensable dans les relations entre l’Homme et la nature, ainsi qu’une réduction significative des inégalités sociales et de genre, entre les pays et à l’intérieur de ceux-ci.

Le communiqué

____________________________

Inra : Étude de faisabilité de « 4 pour 1000 » en France : préserver et augmenter les stocks de carbone dans le sol

À la demande de l’Ademe et du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’Inra a conduit une étude sur le potentiel de stockage en carbone des sols français (hors outre-mer) et a dévoilé les résultats de celle-ci ce 13 juin 2019.

L’étude

____________________________

Agence Schilling communication, Unibéton : Centrales zéro rejet de Villejuif et d’Issy-les-Moulineaux

Acteur majeur du béton prêt à l’emploi, Unibéton fait un pas de plus en faveur du développement durable en concevant des unités de production 100 % économie circulaire.
La centrale de Villejuif dédiée à l’un des chantiers du Grand Paris, le T3C (ligne 15), est l’unique centrale mobile « zéro rejet » de cette ampleur et celle implantée de longue date à Issy-les-Moulineaux, la plus importante du dispositif Unibéton au niveau national.

Le communiqué

____________________________

Inra et Cnrs : Fichiers illégaux commandités par Monsanto, l’Inra et le CNRS portent plainte

Comme de nombreux représentants des mondes médiatique, politique et associatif, les noms de plusieurs chercheurs, chercheuses et dirigeants de l’Inra et du CNRS figurent dans les fichiers établis par Fleishman Hillard pour le compte de la société Monsanto.

La constitution de ces fichiers est inacceptable. L’Inra et le CNRS ont décidé de déposer une plainte.

Le communiqué

>Voir rubrique Métier, l’AJE recense ses adhérents qui travaillaient sur le glyphosate en 2016

____________________________

Irsn et la société ICOHUP signent un accord de licence dans le cadre du projet de sciences participatives OpenRadiation

Le 17 mai 2019, Jean-Christophe Niel, directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), et Gaël Patton, président de la société ICOHUP ont signé un accord de licence pour l’utilisation de la marque OpenRadiation et de la marque IRSN.

OpenRadiation est un projet de sciences participatives qui permet à chaque citoyen de mesurer et partager ses mesures de la radioactivité dans l’environnement.

Le communiqué

____________________________

Inra et Cirad : L’agroforesterie, priorité de recherche au cœur de la transition agro-écologique

Le 4e Congrès mondial d’Agroforesterie, placé sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel Macron Président de la République, s’est ouvert à Montpellier le 20 mai 2019, en présence de Philippe Mauguin, président directeur général de l’Inra, Michel Eddi, pdg du CIRAD, Philippe Augé, président de l’université de Montpellier et Marie Helena Semedo, directrice générale adjointe de la FAO.

Le communiqué

____________________________

Irsn : Jean-Christophe Niel, directeur général de l’IRSN, remet deux rapports d’expertise à Chantal Jouanno dans le cadre du PNGMDR

Dans le cadre de la préparation du débat public relatif au Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs 2019-2021 (PNGMDR 2019-2021) et pour éclairer le débat, Chantal Jouanno, Présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP), avait demandé par lettre du 15 février 2019, à l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) deux expertises.

> Analyse des possibilités d’entreposage à sec des combustibles radioactifs avec l’éventuelle compatibilité de certains combustibles usés MOX et URE actuellement entreposés sous eau avec un entreposage à sec.

> Panorama international des recherches sur les alternatives au stockage géologique des déchets de haute et moyenne activité à vie longue. 

Le communiqué

____________________________

I4CE : Fiscalité climat : la France peut apprendre des expériences étrangères pour avancer
De nombreux pays à travers le monde ont instauré des taxes et des marchés carbone, ou ont réduit leurs subventions aux énergies fossiles. Comment ont-ils réussi à augmenter les prix de l’énergie tout en répondant aux enjeux sociaux que cela soulève ? I4CE a analysé dix pays afin d’en tirer des leçons pour la taxe carbone en France.

Le communiqué

____________________________

Syndicat des énergies renouvelables : PROGRAMMATION PLURIANNUELLE DE L’ENERGIE: LECONSEIL SUPERIEUR DE L’ENERGIE ADOPTEUNE SERIE D’AMENDEMENTS PORTES PAR LE SER QUI RENFORCENT L’AMBITION DE LA PPE

Le Conseil Supérieur de l’Energie s’est réuni mardi 14 mai pour examiner le projet d’avis sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) ainsi que le projet de décret qui fixe notamment, pour chaque filière renouvelable (EnR), des objectifs aux horizons 2023 et 2028. Lors de cette séance, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a défendu une série d’amendements dans le but de relever les objectifs de plusieurs filières EnR dans les secteurs de la chaleur, du gaz et de l’électricité.
Le projet d’avis du CSE a été élaboré sur la base des contributions des membres du CSE ainsi que sur les commentaires en séance. La version définitive de l’avis a été adoptée à une large majorité à l’issue de la séance. Dans son avis, le CSE souligne notamment que « afin d’assurer une transition écologique à coût maîtrisé et donc favoriser son acceptabilité, il convient de développer en priorité les énergies renouvelables les plus compétitives… »

Le communiqué

____________________________

EPE : Zen 2050 – Imaginer et construire une France neutre en carbone

L’étude ZEN 2050 est une exploration de la faisabilité de la neutralité carbone de la France en 2050.

Présentée à la conférence de presse ce lundi 20 mai, par Jean Dominique Senard, Président de Renault et Président d’EpE, et Jean Louis Bonnafé, Administrateur Directeur général de BNP Paribas, prochain président d’EpE, la publication est maintenant consultable et téléchargeable sur le site d’EpE.

Communiqué et l’étude

____________________________

Ifremer : De petites algues rouges nous révèleront l’évolution du climat en Bretagne depuis 2000 ans

Le deuxième volet de la campagne Pepite, qui débute aujourd’hui dans le Finistère, part explorer des tapis d’algues rouges calcifiées (dénommées maërl) pour comprendre les évolutions de la sédimentation et du climat mais aussi les impacts anthropiques des deux derniers millénaires en Bretagne.

Le communiqué

____________________________

Andra : concours photo lancé par l’Andra et le magazine photo POLKA

Présenté sous la forme d’une grande chasse au trésor photographique, ce concours s’inscrit dans une volonté de sensibiliser le public au sujet des empreintes laissées par l’Homme via son activité, tout en le questionnant sur la mémoire et la transmission aux générations futures. 

Le communiqué

____________________________

SFSE : « Incendie de Notre-Dame, soyons attentifs au traitement des déchets toxiques »

A retenir :
– La présence d’une quantité importante de plomb sur la flèche de Notre-Dame de Paris.
– La faible probabilité d’une intoxication des riverains et de la population parisienne par l’inhalation des fumées toxiques.
– La dangerosité du plomb, principalement lors d’expositions répétées et non-protégées ; le plomb étant un toxique cumulatif.
– La mise en œuvre nécessaire par les pouvoir publics de mesures de protection de la santé des personnels sur le futur chantier vis-à-vis des déchets toxiques et de préservation de l’environnement lors de l’élimination de ces déchets.
L’incendie de Notre-Dame de Paris a certainement généré des fumées toxiques de plomb mais leur dangerosité semble avoir été endiguée : les pompiers portaient des masques de protection et un périmètre de sécurité a été mis en place autour de l’incendie pour éloigner badauds et riverains. L’intégralité du communiqué

____________________________

Atmo France : L’APSF, Atmo France et le RNSA publient le rapport de surveillance des pollens et des moisissures dans l’air ambiant pour 2018

À l’occasion de la journée française de l’allergie ce 19 mars 2019, les organismes de surveillance des pollens et moisissures dans l’air ambiant, l’Association des Pollinariums Sentinelles de France, la Fédération Atmo France (regroupant les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’air) et le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, publient le rapport de surveillance des pollens et des moisissures dans l’air ambiant en 2018.

Le communiqué

— — — — — — —

GIFAS : Forte présence des industriels français au salon Aero India 2019

(…)depuis la mission industrielle du GIFAS en Inde, qui a eu lieu en avril 2018, destinée à renforcer la coopération franco-indienne dans le domaine aéronautique et spatial, une quinzaine de groupes et sociétés membres du GIFAS se sont implantés industriellement dans le pays ou y ont ouvert des bureaux de représentation. Le GIFAS lui-même a désormais un bureau à New-Delhi et a mis en place un Comité GIFAS Inde pour faciliter le développement de partenariats avec l’industrie indienne

Le communiqué

— — — — — — —

Commission européenne : « L’UE investit 116,1 millions d’euros pour améliorer la qualité de vie des Européens »

Un nouveau financement au titre du programme LIFE permettra de mobiliser un montant supplémentaire de plus de 3,2 milliards d’euros en faveur de 12 projets à grande échelle en matière d’environnement et de climat dans dix États membres afin de soutenir la transition de l’Europe vers une économie circulaire à faible intensité de carbone.

La Commission européenne a annoncé aujourd’hui un investissement de 116,1 millions d’euros pour les derniers projets intégrés qui seront financés au titre du programme LIFE pour l’environnement et l’action pour le climat. Ces fonds permettront de soutenir des projets en Autriche, en Bulgarie, en Tchéquie, en Estonie, en Finlande, en Grèce, en Hongrie, en Italie, au Portugal et en Slovénie.

Le communiqué

— — — — — — —

Le MSC apporte ses précisions à l’enquête d’UFC-Que Choisir sur la pêche durable

Alors que l’UFC-Que Choisir publie aujourd’hui les résultats d’une enquête sur la pêche durable, et que les négociations sur les quotas européens sont en cours, le Marine Stewardship Council (MSC) souhaite apporter quelques précisions sur cet enjeu de taille, tant environnemental que de consommation, qui mérite une analyse scientifique rigoureuse et approfondie et des solutions concrètes et efficaces.

Le communiqué

Contact presse

— — — — — — —

Accord de collaboration scientifique qui vient d’être signé entre l’Andra et l’IGN.

Modélisation 3D du laboratoire, évolution du territoire ou suivi des déformations des terrains en surface font partie des premiers sujets de collaboration identifiés.

Pour l’Andra, ce partenariat s’inscrit dans une démarche de mobilisation de la communauté scientifique sur ses travaux de R&D. Pour l’IGN, cette collaboration s’inscrit dans un processus de R&D et de valorisation des savoir-faire de l’institut au profit des politiques publiques. Elle favorise notamment le perfectionnement de l’acquisition de données et l’amélioration de l’expertise technologique de l’IGN dans des milieux particuliers.

Le communiqué

Contact

— — — — — — —

Bon pour le climat – BILAN 2018 ET PROJETS 2019

Toute l’équipe de « Bon pour le climat » vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année 2019. Quelle soit savoureuse, engagée et pleine de nouveaux défis !
  
Le communiqué

— — — — — — —

La CoP 24 se limite à une mise en place technique à minima de l’accord de Paris alors que l’urgence climatique impacte de plus en plus notre quotidien

 

La CoP 24 s’est achevée ce samedi soir à Katowice par une simple mise en place technique, à minima de l’Accord de Paris, sans aucune mesure complémentaire.

Ça n’est pas pourtant faute d’insistance tant du GIEC, via le « rapport 1,5°C« , du Secrétaire Général des Nations-Unies Antonio Guterres, ou bien de l’intervention d’Arnold Schwarzenegger montrant la détermination à agir et insistant pour plus d’ambition…

La suite du communiqué

Contact

— — — — — — —

Prix Jeunes pour l’Environnement 2019

 

Le Prix Jeunes pour l’Environnement EpE-LCI vous donne l’occasion, étudiants et jeunes diplômés ou actifs de 15 ans à moins de 30 ans, d’apporter une réponse concrète pour mieux connecter vos convictions écologiques et votre actuelle ou future activité professionnelle.

Travailler vert : comment influencerez-vous votre entreprise ?

 

Le communiqué

Contact

— — — — — — —

La Francophonie mobilisée à la COP24 sur le climat à Katowice veut contribuer à l’adoption de lignes directrices pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris

Les États et gouvernements membres de la Francophonie, à l’initiative de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), se réunissent à Katowice en Pologne, le 10 décembre 2018, pour aborder les enjeux de la 24e Conférence des Parties (CdP24 – COP24) à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, notamment l’adoption de lignes directrices encadrant l’opérationnalisation de l’Accord de Paris.

L’OIF/IFDD organisera à son pavillon, lundi 10 décembre 2018, à 12h30, une Concertation des ministres de l’environnement de la Francophonie sur le thème « Bilan du processus de négociation des règles et procédures pour opérationnaliser l’Accord de Paris et les défis pour rehausser l’ambition en Francophonie ».

Le communiqué

Contact

— — — — — — —

Les chercheurs réunis à Sète les 7 et 8 novembre 2018 lors de l’atelier « La recherche française autour du programme international de recherche de l’initiative 4P1000 : les sols pour la sécurité alimentaire et le climat » ont lancé un appel pour un « programme scientifique ambitieux » pour la mise en œuvre du volet recherche de l’initiative.

Jean-Luc Chotte (IRD), co-président du Comité scientifique de cet atelier, a rappelé la forte mobilisation de la communauté scientifique française depuis la COP21 : « Nous contribuons au nécessaire dialogue entre tous les acteurs impliqués dans le développement durable 

L’Appel de Sète a déjà recueilli une cinquantaine de signatures, parmi lesquelles des chercheurs du Cirad, du CNRS, de l’IDDRI, de l’INRA, de l’IRD, de l’IRSTEA, mais aussi leurs partenaires du Brésil, d’Espagne, de Madagascar, du Sénégal, du Maroc.

Contact pour en savoir plus

— — — — — — —

Réduire l’usage des antibiotiques en élevage : le point sur les recherches menées à l’Inra

Réduire l’usage des antibiotiques en agriculture est une nécessité, pour limiter l’apparition et les risques de propagation de bactéries multi-résistantes. Pour cela, une prise de conscience et une évolution des pratiques dans une approche « One Health », sont nécessaires. Pour accompagner cette démarche, l’Inra multiplie les initiatives

Dossier de presse en pièce jointe et à télécharger
— — — — — — —

Un cacao plus durable? l’IDDRI a une étude sous le coude, avant le salon du chocolat (du 31 octobre au 4 novembre)

Comment produire du cacao plus durable ?

Le cacaoyer est une culture forestière, culture emblématique, intimement liée aux paysages forestiers et à leur évolution. Mais il prospère dans des aires climatiques où il entre en concurrence avec les forêts tropicales.

Car très souvent, trop souvent, des forêts sont remplacées par des cacaoyers. Les consommateurs, essentiellement les Européens, participent donc, par leurs achats de confiserie ou de chocolat, à la déforestation dans des pays plus lointains. C’est ce qu’on appelle la déforestation importée. Néfaste pour la biodiversité et néfaste pour le climat.

Quelques chiffres :

–  les surfaces plantées en cacao sont passées d’environ 4 millions d’hectares au début des années 1970 à plus de 10 millions d’hectares en 2013 (d’après la base de données FAO-STAT).

–  Depuis la fin des années 70, la moitié des nouvelles plantations de cacao se sont faites au détriment de la forêt.

–   La déforestation mondiale liée au cacao représente entre 2 et 3 millions d’hectares entre 1988 et 2008.

Le défrichement d’une parcelle de forêt pour l’établissement de la culture du cacao est une pratique courante et valorisée, puisqu’elle permet des rendements importants les premières années de production. Pourtant le cacaoyer pousse aussi dans les forêts : à l’ombre d’arbres plus grands, sous le couvert, plus ou moins ombré, de la canopée. Et plus le couvert d’origine reste important, mieux se portent les arbres natifs de la forêt, la faune, la flore et le sol.

Alors peut-on continuer à produire du cacao sans aggraver la déforestation ? Et à quelles conditions ? L’agroforesterie – les cacaoyers dans la forêt – est-elle une alternative à la déforestation ? Et sous quelles conditions, quelle proportion de culture par rapport à la forêt originelle? Quelles sont les réalités de terrain ?

Enfin, quel rôle peut jouer l’Union européenne, qui est le premier importateur de cacao ?

L’IDDRI publiera très prochainement un travail (brief de 4 pages, en français) donnant de premières pistes de réponse à ces questions.

L’objectif de cette publication est de dresser un état des lieux des connaissances en matière d’impact du cacao sur la biodiversité et de dégager des pistes permettant de comprendre dans quelle mesure l’agroforesterie peut représenter, ou non, une alternative à la déforestation.

Les auteurs de cette étude sont à votre disposition pour répondre à vos questions – dans la limite de quelques congés ici ou là, merci d’anticiper pour plus d’efficacité.

L’étude devrait être publiée dans les prochains jours, +/- pendant le salon du chocolat (mais peut-être juste après…). Néanmoins je peux vous en faire passer le draft sur votre demande, disons environ mardi prochain, la veille du salon.

Brigitte BEJEAN, Responsable des relations presse

— — — — — — —
Le changement climatique affectera les courants marins profonds en Atlantique nord
 
Le dernier rapport du GIEC montre l’urgence de réduire nos émissions de gaz à effet de serre.
Un article publié dans Nature Climate Change aujourd’hui confirme cette nécessité, avec des prévisions sur les courants marins profonds en Atlantique Nord à l’horizon 2100. Une publication du Laboratoire d’océanographie physique et spatiale (LOPS1 – UBO/CNRS/IRD/Ifremer).

Le Communiqué

— — — — — — —

Les eaux tempérées bientôt envahies par les espèces tropicales ?

Etude et publication « Nature Climate Change » de Martin Marzloff (Ifremer), en collaboration avec des scientifiques australiens de l’Institute for Marine and Antarctic Studies (IMAS, University of Tasmania).

Un article scientifique publié dans Nature Climate Change montre pour la première fois la tropicalisation que pourraient connaître les espèce s structurant les fonds marins entre 30 et 90 m, sous l’effet du changement climatique à l’horizon 2060. Terrain d’étude : l’est de l’Australie, au sud de la Grande barrière de corail.

Le communiqué

— — — — — — —

6 septembre 2018, Convention ONF et Conservatoire du littoral, Pas-de-Calais

 

 

Les dunes littorales, des milieux fragiles sous haute protection. L’Office national des forêts (ONF) et le Conservatoire du littoral, membres du Club des Amis de l’AJE, vont signer une convention le 6 septembre prochain au cœur de la Côte d’Opale.

Objectifs : conservation et mise en valeur des sites du littoral, projets communs de gestion des espaces naturels littoraux :
– mise en place d’une philosophie commune de gestion des forêts domaniales et des terrains du Conservatoire du littoral lorsqu’ils sont voisins (site commun) en métropole et dans les départements et collectivités d’Outre-mer
– optimisation des échanges de compétences et d’information
– valorisation de la protection foncière et de la gestion adaptée dont bénéficient les terrains du Conservatoire du littoral et ceux gérés par l’ONF au regard des engagements de l’Etat vis-à-vis de la biodiversité
– désignation des correspondants dédiés dans chaque établissement pour le suivi de la convention…

Déplacement conjoint organisé par le Conservatoire du Littoral et l’Office national des forêts.

Confirmez votre présence avant le 31 août auprès de ajeasso@free.fr

— — — — — — —

9 au 18 juillet 2018, l’IRD au HLPF, Forum Politique sur le développement durable, à New York
Principale plate-forme politique universelle pour porter l’Agenda 2030 et proposer des orientations en vue de la mise en œuvre effective des Objectifs de développement durable (ODD), le HLPF 2018 aura pour thème « l’évolution vers des sociétés durables et résilientes ». Au programme : eau, énergie, villes, modes de consommation et de production durables, vie terrestre…

Jean-Paul Moatti, PDG de l’IRD  (membre du Club des Amis de l’AJE) et membre du panel d’experts internationaux nommés par l’ONU pour rédiger le rapport quadriennal d’avancement des ODD, participera à plusieurs évènements :
– 9 juillet à 18h00, Approches innovantes et inclusives dans la définition multidimensionnelle de la pauvreté : organisé par l’IRD, ATD Quart Monde et l’université d’Oxford
– 12 juillet à 18h30, Managing interactions between SDGs to drive SDG implementation from local to global levels, and long-term transformations” : organisé par l’International Council for Science (ICSU)
– 11 juillet à 18h30 : Side Event du GSDR avec les Etats membres.
Informations complémentaires
Jean-Paul Moatti est disponible pour répondre aux journalistes au sujet du HLPF 2018.

— — — — — — —

Syndicat des énergies renouvelables, Paris, le 20 juin 2018

ÉOLIEN EN MER : LE CHEF DE L’ÉTAT CONFIRME LA CONCRÉTISATION DES SIX PREMIERS PARCS

A l’occasion de son déplacement en Bretagne, le Président de la République, Emmanuel MACRON, accompagné du ministre d’Etat, Nicolas HULOT, a confirmé ce matin, depuis le Cap Fréhel, les six projets de parcs éoliens en mer attribués en 2012 et 2014 dans le cadre d’appels d’offres. A la clef de cette annonce, 15 000 emplois dans les régions Bretagne, Normandie et Pays de la Loire.

Après des mois de négociations entre l’Etat et les lauréats, cette annonce du Président de la République met fin à une période de forte incertitude pour la filière de l’éolien en mer. Elle confirme la volonté affirmée du Chef de l’Etat d’accélérer la transition énergétique de notre pays et de structurer des filières industrielles, riches en emplois locaux et en potentiel à l’international.

« C’est une très bonne nouvelle pour les territoires qui accueilleront les parcs, qui ont investi en vue de ces activités et qui s’étaient fortement mobilisés aux côtés du SER pour que les projets aboutissent. Grâce à cette décision, la France va pouvoir jouer son rôle dans la dynamique mondiale des énergies marines renouvelables. L’ensemble des acteurs français sont prêts, depuis plusieurs années, à occuper une place de choix dans ces nouvelles filières énergétiques, qui devraient représenter près de 10% de notre électricité en 2030. Les efforts conjointement consentis, dans le cadre des négociations engagées, ont permis de parvenir à ce résultat », se félicite Jean-Louis BAL, Président du Syndicat des énergies renouvelables.
Contact presse : Françoise JOUET, (francoise.jouet@enr.fr)  – 01 48 78 05 60 / 06 45 33 57 47

— — — — — — —

Inra, l’espace presse

  • Sélection génomique, microbiote, développement de la méthanisation, nutrition… : l’Inra renforce ses partenariats en Inde
  • Les ambitions, les objectifs et les moyens du projet Université Paris-Saclay sont confirmés
  • Plantes cultivées : vers des résistances durables aux virus sans perte de rendement

Les communiqués

— — — — — — —

Iddri, mars 2018,

Les actualités du domaine de l’Océan

— — — — — — —

I4CE, mars 2018

Gestion forestière et carbone : quelles recommandations ?

I4CE a été partenaire du CNPF dans l’organisation d’un atelier sur l’atténuation du changement climatique en forêt le 15 mars dernier

► Le communiqué

— — — — — — —
Ifremer, mars 2018,

Et si l’huître nous aidait à mieux comprendre le développement du cancer chez l’homme ?

Une piste émergente de traitement du cancer : contrôler l’effet Warburg, qui est un mécanisme caractéristique des cellules cancéreuses chez l’homme. A cause de lui, elles sont en quelque sorte « dopées » : elles prolifèrent et sont plus résistantes aux traitements. 
L’huître creuse Crassostrea Gigas y est également soumise. Mais le mollusque semble être en mesure de l’activer et le désactiver en fonction de son environnement (Corporeau et al., 2014). En laboratoire, les chercheurs de l’Ifremer ont démontré qu’un stress de température bloque le déclenchement de l’effet Warburg chez cette espèce. On parle de l’effet Warburg « ON/OFF » (Thèse L. Delisle ; 2015-2018).

 Le communiqué

— — — — — — —

Atmo France, mars 2018,

A l’occasion de la journée française de l’allergie ce mardi 20 mars, le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère des Solidarités et de la Santé annoncent la parution du premier bilan national de la surveillance des pollens et des moisissures dans l’air ambiant.

► Un communiqué commun a été publié aujourd’hui à ce sujet par les Ministères de l’environnement et de la santé

— — — — — — —

La Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES)

La Colombie accueille, du 17 au 24 mars 2018, la sixième assemblée générale de l’IPBES (IPBES6). Plusieurs chercheurs de l’IRD, sélectionnés comme experts ou membre de la délégation française, participeront à cet évènement.

Créée en avril 2012, la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) a pour vocation de synthétiser et évaluer les connaissances sur la biodiversité et les services écosystémiques afin d’éclairer les décideurs et l’opinion publique, sur les enjeux des changements actuels de la biodiversité.

Centre national de la recherche scientifique (CNRS)

Institut de recherche pour le développement (Ird)

► Fondation pour la recherche sur la biodiversité FRB)

— — — — — — —

Ird, février 2018,

Une équipe internationale, coordonnée par Yannick Garcin (Université de Potsdam) et impliquant des chercheurs français de l’IRD et de l’ENS de Lyon, a étudié les sédiments lacustres dans le Sud du Cameroun pour résoudre l’énigme de la « crise forestière » en Afrique Centrale.

► Le communiqué

— — — — — — —

Irstea et ONF, février 2018,

Christian Dubreuil, directeur général de l’ONF et Marc Michel, président d’Irstea, ont signé le 31 janvier 2018 au siège de l’ONF à Paris, une nouvelle convention cadre d’une durée de 6 ans (2016-2022) pour permettre la production de connaissances, de méthodes et d’outils et répondre aux enjeux de production de bois, d’adaptation des forêts au changement climatique, de conservation de la biodiversité et de gestion des risques naturels.  

► Le communiqué

— — — — — — —

INERIS, février 2018,

L’Ineris et l’IMT Lille Douai lancent le premier essai national d’aptitude sur le terrain de micro-capteurs de gaz et de particules pour la mesure de la qualité de l’air ambiant extérieur en site fixe. Cette campagne se déroulera jusque mi-février 2018 sur le site de l’IMT Lille Douai (59). Vous trouverez en pj le communiqué complet. Nous sommes à votre disposition pour tout complément et pour toute demande de visuel.

► Le communiqué

— — — — — — —

Jeunes Reporters pour l’Environnement est un programme international développé dans 30 pays à travers le monde qui a pour but de sensibiliser les jeunes au développement durable par la pratique du journalisme.
Jeunes Reporters pour l’Environnement est une initiative de lOffice français de la fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe, qui devient Teragir, association à but non lucratif, qui a plus de 30 ans d’expérience en matière d’éducation à l’environnement et au développement durable.
La mobilisation de la jeunesse et de la société civile sur les enjeux du développement durable est au cœur de ses missions.
Jury Jeunes Reporters pour l’Environnement 
Cette année, compte-tenu du nombre croissant de reportages qui nous sont soumis mais aussi pour évoquer ensemble les perspectives pour l’édition 2017-2018 de façon plus sereine, nous proposons 2 jurys : 
• Catégorie des 11-18 ans : le dossier de presse avec le palmarès des Jeunes Reporters pour l’Environnement 2017. Pour la première fois des élèves du lycée français de Brazzaville (réseau AEFE) ont remporté le prix Spécial 2017 !
• un jury pour la catégorie des étudiants. L’enjeu particulier cette année, par sa nouveauté (2ème édition) : la majorité des reportages proviendra d’étudiants en journalisme ou com’, au vu des inscriptions reçues. Un temps de réflexion est aussi prévu pendant ce jury pour préparer la prochaine édition du concours Étudiants. 
Contact


Jupiter-Films présente :

 

Le documentaire phénomène «  L’Intelligence des Arbres « , projeté depuis fin septembre, continue de faire de belles entrées et des salles combles.
Avec déjà plus de 60 000 spectateurs conquis, le film est le coup de cœur du public !

Il dévoile les trésors cachés des plantes et les fascinantes interactions entre les arbres, avec l’auteur du bestseller « La Vie Secrète des Arbres« .
 » Pour ceux qui aiment la nature, un film à voir absolument «  – Yann Arthus-Bertrand

– Page officielle et Matériel de Presse sur : http://www.jupiter-films.com/film-intelligence-des-arbres-l-75.php
– Toutes les Séances et Ciné-Débats sur : http://www.jupiter-films.com/actualite-l-intelligence-des-arbres-seances-70.php
«Power to Change : La Rébellion Énergétique»
, film documentaire sur la vision d’un futur où l’énergie est à 100% renouvelable.

Depuis quelques années, des centaines de milliers d’individus font de cette vision une réalité.
Précurseurs, inventeurs, visionnaires et pionniers de la transition énergétique !

, film documentaire, réalisé par des femmes et pour les femmes. Il est approuvé par La Leche League, la CoFAM, et de nombreux professionnels de la santé (médecins, sages-femmes, consultantes en lactation). L’allaitement maternel est « la première protection des nouveaux-nés » selon l’UNICEF, grâce notamment au renforcement du système immunitaire.

 

« Une suite qui dérange – Le temps de l’action », un film documentaire avec Al Gore, Sélection Officielle au Festival de Cannes 2017. Par les créateurs du film «Une vérité qui dérange» – Oscar ® du Meilleur Film Documentaire.
►Invitation aux premières projections du film qui auront lieu mercredi 31 mai à 20h, jeudi 1er juin à 9h et Jeudi 1er juin à 18h au Club de l’Etoile 14, rue Troyon Paris 17ème.Cliquez pour réserver, obligatoire !

“À la Poursuite de l’Endurance, sur les traces de Shackleton”, film de Bertrand Delapierre, 2015, Productions Sagax Entertainment et Puzzle Media
► projeté le Jeudi 1er juin 2017 à 18h30 par la Société des Explorateurs Français dans le magnifique site historique de la Société de Géographie au 184 Boulevard Saint-Germain, Paris 6e. Le film dure 52′. La projections sera suivie d’une conférence avec Zoe Koenig (scientifique de l’expédition) et moi-même. Fin de l’événement à 20h30.Contact

______________
Inra, octobre 2017,
Quelles stratégies pour stabiliser le climat tout en assurant la sécurité alimentaire ? Le rôle des sols.
Les politiques climatiques ciblant l’agriculture et la forêt pourraient mener à une hausse des prix des denrées alimentaires. Cependant, la réduction de la déforestation et l’augmentation de la séquestration de carbone dans les sols agricoles peuvent fortement réduire les émissions de gaz à effet de serre…
► Le communiqué
— — — — — — —
 
MSC, octobre 2017
En octobre 2017, le MSC fête ses 20 ans en France à travers une campagne pour célébrer les progrès constants réalisés par les pêcheries certifiées MSC ; une campagne pour remercier l’ensemble des partenaires engagés, pêcheurs, restaurateurs, marques, distributeurs et tous les amateurs de produits de la mer sauvages, traçables et durables; mais aussi une campagne pour encourager les gastronomes à bien choisir leurs produits de la mer pour la préservation des ressources marines.
20 ans de concertation et de progrès concrets…
Le communiqué
— — — — — — —
 
Commission européenne, octobre 2017
Les États membres bénéficieront de plus de 222 millions d’euros d’investissements en faveur de l’environnement, de la nature et de l’action pour le climat.
La Commission européenne a approuvé des investissements d’un montant total de 222 millions d’euros provenant du budget de l’UE en vue de soutenir la transition de l’Europe vers un avenir plus durable et sobre en carbone, dans le cadre du programme LIFE pour l’environnement et l’action pour le climat.
Les fonds de l’UE mobiliseront des investissements supplémentaires pour un total de 379 millions d’euros, destinés à 139 nouveaux projets dans 20 États membres.
► Le communiqué
— — — — — — —
 
IRSN, septembre 2017
Position de l’ IRSN sur les conséquences pour la sûreté des installations du site du Tricastin en cas de séisme entrainant une rupture localisée des digues du canal de Donzère-Mondragon.
Le communiqué
— — — — — — —

 
Ird, août 2017,
Les glaciers asiatiques face au réchauffement climatique
Un état des lieux unique, publié aujourd’hui dans Nature Geoscience, met pour la première fois en lumière l’évolution de l’épaisseur et de la masse des glaciers asiatiques depuis l’an 2000.
Il montre qu’ils ne répondent pas tous de la même manière au réchauffement climatique.
Le réchauffement climatique n’impacte pas de la même manière l’épaisseur des glaciers du globe. Une étude réalisée dans les hautes montagnes d’Asie vient de montrer qu’ils ne répondent pas tous de la même manière aux évolutions climatiques.
Le communiqué
IRD, L’océan représente un enjeu crucial pour l’équilibre du climat, de la biosphère et la pérennité d’activités socio-économiques. 
A l’occasion de la parution d’un ouvrage collectif de spécialistes français du sujet, soutenu par l’alliance ALLENVI, l’océanographe Philippe Cury, un de ses éditeurs scientifiques, répond aux questions de l’IRD, à retrouver ici : L’océan à découvert
— — — — — — —
 
Inra, juillet 2017,
Une application smartphone pour mieux comprendre et prévenir la maladie de Lyme et les autres maladies transmissibles par les tiques.
L’Inra et l’Anses, avec le ministère des Solidarités et de la Santé, font appel aux volontaires qui souhaitent participer aux recherches pour la lutte contre les tiques et les maladies qu’elles transmettent.
Le communiqué
— — — — — — —
Green Cross France et territoiresDes clés pour agir présente les publications de GREEN CROSS France et Territoires (GCFT) en vous permettant une consultation directe en ligne ou un achat en version papier. Les ouvrages « Eau — Des clés pour agir », « Océans — Des clés pour agir » et « Economie circulaire — Des clés pour agir » ont été publiés et sont régulièrement actualisés. Issus de groupes de travail coordonnés par Green Cross, ces ouvrages visent à présenter de manière synthétique les grands enjeux de chaque thème et à proposer des solutions concrètes permettant à chacun d’agir à son niveau.
_______________
Le 1er janvier 2017, l’Onema, l’Agence des aires marines protégées, Parcs nationaux de France et l’Atelier technique des espaces naturels regroupent leurs compétences pour fonder l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB)