L’activité de l’AJE

2024, les vœuxUn mandat, quel mandat ? Une fois n’est pas coutume, j’ai peur de vous souhaiter une bonne année. Non que j’entame cette année bissextile en bougonnant. Simplement, je crois que cette année ne sera pas bonne du tout. Elle a d’ailleurs fort mal commencé. Lire la suite 

—————————————

Tribune collective : « COP 28, chaque compagnie pétrolière retient sa propre définition de la neutralité carbone ! » La tribune AJE et AJDE sur ce lienTribune publiée sur L’Usine Nouvelle, Le Monde et La Libre Belgique

—————————————

 

Le 5 juillet dernier, Retour sur le Colloque AJE « Quand la métropole se réchauffe +4°C »,à l’Académie du climat à Paris Lien pour revisionner // Page dédiée au colloque

—————————————


Agenda


13 mars 2024 à 10h30, Webinaire AJE : Pourquoi la voiture électrique est bonne pour le climat ?

Alors que les ventes de véhicules à batterie battent des records, tout le monde n’est pas convaincu des bienfaits climatiques de l’héritière de la Jamais Contente.

Elle consommerait trop de métaux précieux, contribuerait à détruire d’innombrables biotopes, polluerait autant que ses cousines à moteur thermique, serait réservée aux plus nantis.

Pour en avoir le cœur net, l’AJE reçoit Cédric Philibert, auteur du livre « Pourquoi la voiture électrique est bonne pour le climat » (éditions Les petits matins/Institut Veblen).

Ancien journaliste, Cédric Philibert est aujourd’hui chercheur associé à l’Institut français des relations internationales. Il a travaillé à l’Ademe et à l’Agence internationale de l’énergie.

Webinaire organisé et animé par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE.

Quand :  le 13 mars de 10h30 à 12h00 / Où : par Zoom / Inscription obligatoire

—————————————


19 mars 2024, En Métamorphose et Montpellier 2050, « Territoire(s) d’eau – Du global au local : savoir, gouverner, décider »
Après le colloque RIO+30 du global au local en 2022, et les rapports du GIEC, nous poursuivons en 2024, notre réflexion sur l’eau et notre territoire. La Méditerranée se réchauffe deux fois plus vite que les autres mers. Par ce réchauffement elle impacte le changement climatique sur ses rivages. Les conséquences directes affectent la montée des eaux sur notre littoral.

Pour autant face au trop d’eau souvent annoncé, nous vivons également le manque de pluie et des périodes de sécheresse plus longues et plus fréquentes. Il faut donc intégrer incertitudes, aléas et risques dans la gestion des territoires, accorder place aux questions environnementales dont dépend le développement durable.
Certes, les urgences sont d’ordre planétaire, mais régionalement les territoires se doivent d’apporter des réponses adaptées à chaque lieu de vie. Le secrétaire de Nations Unies a remis l’eau au cœur des préoccupations en 2023 ; à la COP 28 Emmanuel Macron a rappelé l’importance de cet enjeu.

Dans le cadre du Grand Territoire de Montpellier Métropole, nous proposons de prendre la mesure des actions en cours et à engager pour tracer le long chemin de l’indispensable transition écologique.

Préprogramme / Inscription

—————————————


5 avril 2024 10h00-15h00 : Colloque AJE Espèces Exotiques Envahissantes, un fléau économique, environnemental et humain. Comment agir ?

En France, on compterait aujourd’hui 1400 espèces exotiques de flore et 700 espèces de faune, dont toutes n’ont pas forcément un impact négatif. 70% des espèces exotiques introduites seraient inoffensives. Les espèces exotiques envahissantes (EEE) sont introduites par bateau, avion, dans les valises, par l’homme volontairement (exemples : ragondin, rat musqué, écrevisse, robinier faux-acacia) ou involontairement (exemples : frelon asiatique, fourmis de feu, crapaud buffle, écureuil gris, corneille noire) sur un territoire hors de leur habitat naturel. Elles menacent les écosystèmes ou les espèces locales dont certaines endémiques. La diffusion des EEE (faune et flore) est l’une des cinq causes d’effondrement de la biodiversité. Le processus invasif s’effectue en quatre étapes : introduction, acclimatation, naturalisation, expansion. Les EEE accaparent une part importante des ressources (espace, lumière, ressources alimentaires, habitat…) au détriment des espaces locales. Elles constituent un danger pour environ un tiers des espèces terrestres et ont contribué à près de la moitié des extinctions connues à l’échelle mondiale. En France, on compterait aujourd’hui 1400 espèces exotiques de flore et 700 espèces de faune, dont toutes n’ont pas forcément un impact négatif. 70% des espèces exotiques introduites seraient inoffensives.

Néanmoins, ce sont les 30% restants qui inquiètent, et représentent un risque direct pour l’homme en étant vectrices de pathogènes (moustique tigre), allergisantes (ambroisie) ou par un comportement agressif. Elles peuvent impacter négativement les activités économiques, les loisirs, les cultures, les élevages, les activités forestières et touristiques, la navigation fluviale, la pêche…* De plus, comment les situer par rapport aux espèces indigènes à fort développement  (sanglier, grand cormoran, cygne tuberculé, tiques, punaises de lit, chats errants…).

L’association des journalistes de l’environnement vous invite à un colloque d’une demi-journée :

Orateurs pressentis ou confirmés

Franck Courchamp, CNRS, directeur de recherche : présentation générale introductive ; conclusions du dernier rapport IPBES-EEE, auteur et porte-parole pour les médias francophones ; le vrai coût des invasions biologiques

Anne Larigauderie, IPBES (à confirmer), plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques : comment atteindre les objectifs fixés par la COP15 pour 2030 ?

Clara Marino, par zoom Université Paris-Saclay,  biologiste, Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution (ESE) : conséquences écologiques des invasions biologiques sur les vertébrés terrestres à l’échelle macro-écologique

Serge Muller, MNHM (à confirmer) : les impacts sur la biodiversité ultra-marine (soit 90% de la biodiversité marine et terrestre française)

Delphine Fallour-Rubio, ONF (à confirmer): comment assurer une veille règlementaire ?

Maud Lelièvre, UICN des états membres de l’UE (Bulgarie, Irlande, Grèce, Italie, Lettonie, Portugal) dont poursuivis pour avoir échoué à éviter l’invasion des EEE. Assiste-t-on à une judiciarisation ?

Colloque organisé par Esther Amar vice-présidente de l’AJE, avec Hélène Bouillon, Clara Delpas, Dominique Martin-Ferrari, membres du bureau de l’AJE, et Yannick Lagoyer, secrétaire de l’AJE

inscription

—————————————


Deauville Green Awards 2024 : appel à films 2024 des Deauville Green Awards, le festival international des productions audiovisuelles pour le développement durable et la RSERemportez un Trophée international de référence en inscrivant votre film institutionnel, spot ou documentaire en compétition dès maintenant. L’AJE est toujours partenaire de ce bel évènement ! 

Découvrez les 3 compétitions et les 15 catégories de la compétition ici

Inscrivez votre film sur le site des Green Awards

La 13ème édition aura lieu les 12 et 13 juin 2024 : 2 journées exceptionnelles de networking, projections et tables rondes avec 500 films de plus de 50 pays et 400 professionnels clés du secteur réunis dans un nouveau lieu d’exception. Contact : Clara Ichalal Ferreira

—————————————

>>  L’annuaire des membres du Club des amis de l’AJE

>  Communications des membres du Club  et  Invitations des membres du Club

—————————————

Retours sur le Voyage d’étude AJE en Guyane du 15 au 21 oct. 2023

Avec les journalistes, de gauche à droite sur la photo prise par Yannick devant la mairie de Mana : Aurélie Barbaux, Agathe Beaujon, Frédérique Boursicot, Axelle Szczygiel, Véronique Rebeyrotte, Dominique Martin-Ferrari (organisatrice du voyage), Caroline de Malet, Véronique Hamel, Jean-Luc Fessard, Marina Lempert, Pierre-Olivier Jay. L’AJE remercie tous les partenaires et amis de l’AJE qui ont soutenus  cette initiative: air caraïbes, EDF, Voltalia, l’IGN, la mairie de Montsinery et de Saint Laurent du Maroni , et  aussi ceux qui nous ont accueilli: CNES, écloserie d’Awala, village de prospérité, CTG, DGTM, lycée hôtelier Melkior-Garré. Retrouvez le compte-rendu dans la page « Voyages d’étude AJE »

—————————————

Retours sur l’Assemblée générale de l’AJE du 9 octobre 2023

L’Assemblée générale de l’Association des journalistes de l’environnement s’est tenue à 17h30 à la Maison du Zéro déchet, partenaire de l’AJE, ainsi que le cocktail en compagnie des membres du Club des amis de l’AJE. L’équipe du bureau a été renouvelée. Président, Valéry Laramée de TannenbergLes autres administrateurs : Esther Amar (vice-présidente), Dominique Martin-Ferrari, René-Martin Simonnet, Béatrice Héraud, Chaymaa Deb, Clara Delpas, Hélène Bouillon-Duparc, Véronique Hamel, Anne-Corinne Zimmer,  Frédéric Denhez, Matthieu Combe.

La Maison du Zéro Déchet a pour objectif de faire découvrir la démarche zéro déchet, zéro gaspillage à un maximum de citoyens et citoyennes, de former et donner les outils nécessaires aux citoyens et professionnels pour réduire les déchets et le gaspillage (à la maison, au bureau, à l’échelle du quartier ou de la commune…), de réunir les acteurs et actrices de la démarche zéro déchet et de créer des synergies entre porteurs et porteuses de projets, entreprises et associations. Retour sur l’AG de sept. 2022Courriel de Contact de l’AJE

—————————————

La page « Métier » (cliquez ici pour plus d’informations) :

Tribune collective : « COP 28, chaque compagnie pétrolière retient sa propre définition de la neutralité carbone ! »                       > Lire la tribune AJE et AJDE sur ce lien

Solidarité : Face à la situation des Ukrainiens, sans chauffage ni électricité en plein hiver, une collecte est organisée pour leur envoyer des ENR (kits photovoltaïques et poêles à bois) par l’ONG ACTED et des acteurs de l’énergie (Energie Partagée, Green Univers, GPPEP, Enerplan, Puissance hydro, la Maison écologique…) => Participez à la collecte (cliquez ici)  ; Partagez sur les réseaux sociaux (cliquez ici) 

« La charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique » en 13 points cosignée par l’AJE incite la profession à traiter ces enjeux. Plus d’informations sur ce lien

La liberté d’informer attaquéeUn journaliste de Reporterre est poursuivi pour avoir informé sur une action militante. Cette procédure menace tous les reporters. Médias et syndicats se mobilisent. Plus d’informations sur ce lien >> Retrouvez ici la page « métier » 

Décès de Michèle Rivasi : Communiqué de CRIIRAD / Communiqué de Générations futures

—————————————


Ils nous rejoignent !

► Nouveaux journalistes adhérents depuis la dernière parution de septembre 2023 de l’annuaire papier AJE :

Jeanlou Chaput-Morin (La Nouvelle République du Centre), Constance Decorde (pigiste : Bayard presse, Le Monde), Lola Dubois Carmes (pigiste – Le Monde, L’Express, Politis), Marie-Candice Delouvrié (France TV); Nina Godart (pigiste – AEF Info), Léa Guedj (Radio France), Margaux Lacroux (Libération), Véronique Matrat (Hydroplus), Carole Rap (Le journal des énergies renouvelables), Tuba Raqshan (L’Agefi), Marie-Adélaïde Scigacz (FranceInfo)

—————————————

En savoir plus : achetez l’annuaire (papier) ; adhérez (journalistes) ; adhérez au Club des amis (associations, ONG, institutions, entreprises, agences…)

► Nouveaux membres du Club des Amis de l’AJE :

Voyez ici les communiqués // Ici les invitations presse