Cycle de visioconférences : Les principaux enjeux de la nouvelle politique climatique européenne

En partenariat avec la Fondation européenne pour le climat, l’Association des journalistes de l’environnement (AJE) organise, au premier semestre, 6 visioconférences sur les principaux enjeux de la nouvelle politique climatique communautaire. Après le lancement du Pacte vert et l’adoption des objectifs de neutralité carbone pour 2050 et de réduction des émissions de GES de 55% d’ici à 2030, l’UE passe aux travaux pratiques. D’ici la fin du semestre, l’Europe entend réviser ou adopter de nombreux textes afin de dynamiser l’action climatique des 27…Les réunions sont organisées et animées par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE

Le dernier rendez-vous s’est tenu le 12 juillet à 11h00, visioconférence : Paquet européen « Fit for 55 » état des lieux – Tout savoir sur la réforme des politiques climatiques européennes. Le 14 juillet, la Commission européenne présentera son paquet législatif « Fit for 55 » qui renforce l’ambition communautaire en matière d’atténuation et d’adaptation aux effets du changements climatiques. But affiché de ce train de mesures : réduire de 55% les émissions de Ges des 27 entre 1990 et 2030 (contre -40% pour le précédent paquet climat). Pour accélérer sa décarbonation, l’UE prévoit, notamment, de réformer son marché du carbone, d’accroître production et consommation d’énergies renouvelables, de durcir les normes d’émission des voitures, de modifier sa fiscalité de l’énergie, d’instaurer une taxe carbone sur les importations. Avec : Lola Vallejo, directrice du programme climat de l’Iddri; Thomas Pellerin-Carlin, directeur du Centre Energie de l’Institut Jacques Delors; Lucie Mattera, responsable de la politique européenne à E3G ( slides de présentation ); Oliver Sartor, consultant senior sur la décarbonation de l’industrie pour Agora Energiewende. La vidéo de la visioconférence ici

>> Lien vers la Commission européenne Le 14 juillet, la Commission européenne a adopté une série de propositions visant à adapter les politiques de l’UE en matière de climat, d’énergie, de transport et de fiscalité en vue de réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

>>Le quatrième rendez-vous du 31 mars à 10h30 a permis de faire un point sur “Qui paiera le Green Deal ? Et comment ?” Pour nous guider dans ce voyage au cœur de la finance verte, nous avons reçu en visio : Benoît Leguet, directeur général de I4CE, Institut de l’économie pour le climat ; Neil Makaroff, Responsable Europe du réseau action climat-France ; Andreas Eisl, Chercheur en politiques macroéconomiques et budgétaires à l’institut Jacques Delors ; Manon Dufour (à confirmer), directrice du bureau de Bruxelles du think tank E3G. >> Vidéo du 4ème visio-atelier

>> La troisième session du 16 mars à 14h00 a été l’occasion d’aborder la politique européenne en matière d’adaptation au réchauffement climatique avec Elena Visnar Malinovska, cheffe d’unité à la direction générale du Climat, de la Commission européenne >> Vidéo du 3ème visio-atelier

>> La deuxième session s’est déroulée le 5 mars à 10h30, pour aborder la réforme du marché européen du carbone (ETS) Intervenants : Emilie Alberola : Directrice de recherche et innovation chez Eco-act; Diane Strauss : Directrice du bureau français de Transport & Environment; Dimitri Vergne du BEUC; Catherine Chabaud, députée au Parlement européen >> Vidéo du 2ème visio-atelier

Article : Enerpresse, 17/03/21 par Olivier Descamps

>> La première session s’est déroulée le 11 février à 11h, l’occasion d’aborder les grandes lignes du paquet législatif pour l’objectif de -55% Intervenants : Lucie Mattera, Head of EU Politics, E3G; Thomas Pellerin-Carlin, directeur du Centre Energie, Institut Jacques Delors; Neil Makaroff, responsable Europe, Réseau Action Climat >> Vidéo du 1er visio-atelier

Les prochains webinaires auront pour thème :

Accords commerciaux : un mode de régulation efficace ? et Quel avenir pour les transports européens ?

———————————————

6 juillet : visioconférence, Lutter contre le braconnage et le cyberbraconnage

Après une baisse significative en 2020, le trafic d’espèces sauvages, pangolins, rhinocéros, ivoire, pourrait exploser en 2021. Le trafic d’animaux sauvages est le quatrième trafic au niveau mondial, après les armes, la drogue et la traite des êtres humains. La cybercriminalité liée aux espèces sauvages se développe dans une quasi impunité sur Internet, 24h/24 et 7j/7, et dans l’anonymat. Le trafic d’espèces sauvages ne se fait pas seulement sur le Darknet, mais en grande partie sur les réseaux sociaux, les sites d’e-commerce et les marketplaces. Les publicités en ligne illégales pour les guépards ont explosé en 2020. Ces animaux sont transportés en bateau depuis l’Éthiopie, le nord du Kenya ou le Somaliland vers le Yémen puis sont acheminés par voie terrestre jusqu’aux États arabes du Golfe. Les offres en ligne et les saisies de ces animaux ont augmenté d’environ 40 % l’an dernier (rapport ACCO, Alliance to Counter Crime Online). L’AJE vous invite à faire le point sur Zoom avec deux experts d’ONG : Lionel Hachemin, chargé de campagnes chez IFAW concernant la menace de la cybercriminalité de la faune sauvage et le programme cyber-observateurs. Programme responsable de la suppression d’un millier d’annonces illicites en France ; et Charlotte Nithart, experte environnementale et directrice de l’association Robin des Bois qui a entre autres participé aux différentes consultations publiques concernant la réglementation européenne du commerce de l’ivoire. Evénement organisé et animé par Esther Amar, vice-présidente de l’AJE. La vidéo de la visioconférence ici

———————————————

2 juillet : visioconférence “Quoi de neuf dans la biodiversité ?” avec Pierre Dubreuil, directeur général de l’OFB

2020 devait être l’année de la biodiversité. La pandémie est passée par là. De quoi ajourner le sommet de l’UICN et la COP biodiversité. Avec le retour des jours démasqués, les négociations internationales reprennent leur cours (presque) normal.

A quelques semaines de l’ouverture de ces événements majeurs, l’AJE reçoit Pierre Dubreuil, le directeur général de l’Office français pour la biodiversité (OFB).

L’occasion d’évoquer l’actualité de l’OFB, le calendrier international de la biodiversité (COP 15), le rapport IPBES-GIEC, le congrès UICN. Et bien d’autres sujets.

Évènement organisé et animé par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE. Lien de la vidéo ici

———————————————

1er juillet : visioconférence, Les coraux, impact du changement climatique et des activités humaines, recherche et solutions

Les coraux sont de plus en plus menacés par le réchauffement climatique, les activités humaines, la propagation des espèces invasives et les diverses pollutions. Le nombre de publications scientifiques pour comprendre et sauver les coraux a connu une croissance sans précédent ces dernières années. Le séquençage des génomes et même du transcriptome (coraux durs) amène des nouvelles données aux chercheurs. Objectifs : identifier les coraux les plus résilients. L’AJE vous propose de faire le point avec les experts suivants :

  • Dr Jérémie Vidal-Dupiol : chargé de recherches Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) au laboratoire IHPE (Université de Montpellier), spécialisé en écologie moléculaire et mécanismes d’adaptation des coraux aux changements environnementaux
  • Anne-Sophie Carnuccini : Secrétaire de l’Initiative française pour les récifs coralliens, IFRECOR, Chargée de mission environnement biodiversité Ministère des outre-mer, direction générale des outre-mer Bureau de l’écologie, du logement, du développement et de l’aménagement durables
  • Dr Serge Planes : CRIOBE (Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement) de Perpignan, directeur de recherche au CNRS en écologie marine, récifs coralliens, biologie évolutive, génétique moléculaire
  • Alexis Rosenfeld : photo-reporter spécialiste des coraux, “1 Ocean, grand témoignage sur l’Océan” projet mené en partenariat avec la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO, Décennie des sciences océaniques (2021 -2030), adhérent AJE.

Evénement organisé et animé par Esther Amar, vice-présidente de l’AJE. Lien de la vidéo ici

—————————————-

28 juin : Visioconférence exceptionnelle avec Corinne Le Quéré

A l’occasion de la publication du troisième rapport du Haut Conseil pour le climat (HCC), l’AJE vous propose une heure d’échange avec sa présidente, la climatologue Corinne Le Quéré. L’occasion d’évoquer les messages forts du rapport du HCC, le projet de loi climat et résilience, le rapport commun Giec-IPBES et bien d’autres sujets encore. Evénement organisé et animé par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE. Lien vidéo prochainement

———————————————

23 juin : Visioconférence exceptionnelle avec Kate Brown, Tchernobyl : la preuve par les archives

L’historienne Kate Brown a réalisé un travail inédit. Russophone, l’historienne américaine a eu le privilège de pouvoir dépouiller les archives officielles russes, ukrainiennes et biélorusses relatant actions et inactions des autorités soviétiques, à la suite de l’accident de Tchernobyl. De ce travail scientifique, la chercheuse du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a tiré un livre : Tchernobyl par la preuve (éditions Actes Sud)Publié au printemps, l’ouvrage montre les errements des dirigeants soviétiques (mais pas seulement). L’examen des archives et le travail de terrain réalisé par Kate Brown et ses assistants apportent de l’eau au moulin de ceux qui ne croient pas les bilans sanitaires et environnementaux officiels de la plus grande catastrophe ayant frappé le nucléaire civil. En exclusivité, l’AJE a la plaisir de vous convier à une rencontre (virtuelle !) avec Kate Brown, le 23 juin à partir de 16h30. Cette discussion fera l’objet d’une traduction simultanée. Evénement organisé et animé par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE. Lien de la vidéo ici

——————————————–

22 juin : visioconférence “Où en sont les négociations climat ?” avec Paul Watkinson

Interrompues en décembre 2019, les négociations climat ont repris en visio ces dernière semaines. Très difficiles, ces discussions sont vitales pour la COP 26, le sommet climat onusien de novembre prochain.

Engagement climatique des Etats, règles d’application de l’accord de Paris, financement de l’adaptation, échanges de crédits carbone, pertes et dommages: l’agenda de la COP 26 est très chargé. Pour faire le point, l’AJE reçoit Paul Watkinson, Conseiller auprès du directeur des affaires européennes et internationalesinistère de la Transition écologique, et ancien chef de la délégation française. Evénement organisé et animé par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE. La vidéo de l’enregistrement

———————————————

10 juin : visioconférence, Fédérer les savoirs sur l’océan, le climat et la biodiversité

L’institut de l’Océan de l’Alliance Sorbonne Université  est interdisciplinaire. Il s’applique à créer des synergies entre les équipes de recherche, à enrichir l’offre d’enseignement universitaire mais aussi de formation tout au long de la vie, à développer l’expertise et la science participative, et à consolider l’exploitation des grands outils scientifiques. Il crée des interactions avec des partenaires institutionnels et industriels, des liens avec des universités et des instituts comparables en France et à l’étranger.  L’AJE vous propose un échange en ligne avec : Dr Christophe Prazuck : Directeur de Institut de l’Océan ; Dr Sylvie Dufour : Directrice adjointe de l’Institut de l’Océan; Dr Pascal-Jean Lopez : Biologiste, fondateur et directeur de l’Observatoire Hommes-Milieux “Littoral Caraïbe”; Dr Eric Guilyardi : : océanographe et climatologue, auteur principal du GIEC ; spécialiste du phénomène El Nino dans l’océan Pacifique ; président de l’OCE (Office for Climate Education) dont la mission est de promouvoir l’éducation au changement climatique dans le monde entier. Evénement organisé et animé par Esther Amar, vice-présidente de l’AJE. La vidéo de la visioconférence ici.

————————————

1er juin : visioconférence Enerdata, Bilan annuel mondial énergie-climat avec Pascal Charriau président, et Morgan Crénès responsable D&R

Quelles conséquences de la crise sanitaire et économique sur les bilans énergétiques mondiaux 2020 et 2021 ? Quelle cohérence entre ces tendances récentes et les objectifs 2030 et 2050 des pays ? A court terme, quels points clés de transformation à suivre de près ?

Enerdata nous a invité à sa conférence de presse annuelle en ligne. Dans un contexte d’incertitudes fortes sur les évolutions des systèmes énergétiques et des ambitions de lutte contre le changement climatique, Enerdata propose de décrypter ces questions brûlantes dans son exercice de bilan annuel 2021. Cette analyse est menée par deux experts Enerdata : Pascal Charriau (photo : à g), Président, et Morgan Crénès (photo : à d.), Responsable Data & Research. Evénement organisé et animé par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE. Lien vidéo prochainement

————————————

25 mai : visioconférence, Séquestrer le carbone, pour quoi faire ? selon l’IFPEN

C’est l’un des éléments-clés du rapport spécial du Giec sur la stabilisation du réchauffement à 1,5 °C. Sans « émissions négatives », n’imaginons pas stabiliser, d’ici la fin du siècle, la montée du mercure planétaire au plus bas niveau fixé par l’accord de Paris. En plus de réduire nos émissions, nous allons devoir absorber du CO2 de l’atmosphère. Capter le carbone n’est pas une innovation. Voilà des décennies que l’industrie pétrolière s’y emploie pour épurer le gaz naturel. La nouveauté est de voir émerger partout dans le monde des projets de captage et de stockage du gaz carbonique (CSC). Ce CSC est sur le point de devenir la première industrie d’atténuation du réchauffement. Aux Pays-Bas, en Belgique, au Royaume-Uni et bientôt en France, se créent des hubs pour capter le dioxyde de carbone produit par les zones industrielles. Reste à savoir l’usage qui sera en fait ? L’injecter dans une couche géologique étanche, le recycler dans l’exploitation des hydrocarbures ou le valoriser industriellement ? Autant de questions qui se posent sur l’efficacité climatique de cette technique. Pour y répondre, l’AJE reçoit Pierre-Franck Chevet, président de l’Institut Français du Pétrole et des Energies Nouvelles et Florence Delprat-Jannaud, responsable de programme CCS de l’IFPEN. Evénement organisé et animé par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE. Visionner la vidéo de la rencontre ici.

————————————

21 mai : visioconférence, Le BTP peut-il œuvrer pour le climat ?

Tertiaire ou résidentiel, le bâtiment est à l’origine de 19 % des émissions françaises de gaz à effet de serre (Ges). Construction de nouvelles infrastructures, travaux d’adaptation aux conséquences du réchauffement (montée des eaux marines, protection contre les crues), programmes de rénovation des logements, des immeubles de bureaux, des villes : le BTP se trouve à un moment charnière. Il doit viser la neutralité carbone et accroître son activité. Cela implique de déployer de nouvelles organisations, de nouvelles techniques, d’utiliser de nouveaux matériaux, de réemployer des déchets de chantier et de parier sur des technologies de rupture. A l’occasion de la publication du rapport climat, Valérie David, directrice du développement durable et de l’innovation transverse d’Eiffage, présente la révolution amorcée depuis peu par l’un des secteurs poids lourds des émissions de Ges. Evénement organisé et animé par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE. Eiffage : présentation du rapport climat conférence

La vidéo de la rencontre ici

————————————

12 mai à 14h00, visioconférence : “50 ans de batailles juridiques pour l’environnement”, avec Corinne Lepage et Christian Huglo

De la marée noire de l’Amoco Cadiz aux organismes génétiquement modifiés, en passant par le contentieux nucléaire ou le projet de loi climat et résilience, les avocats Corinne Lepage et Christian Huglo marquent de leur empreinte ce dernier demi siècle d’actions juridiques en faveur de l’environnement. Cofondateurs du cabinet Huglo-Lepage, les deux juristes ont vu leurs itinéraires parfois diverger. Si Christian Huglo est resté fidèle à la robe noire de l’avocat, Corinne Lepage s’est engagée en politique depuis le début des années 1980 : conseillère municipale, ministre, députée européenne, fondatrice d’ONG et de partis politiques. Evènement organisé et animé par Valéry Laramée de Tannenberg, président de l’AJE. La vidéo ici

————————————

4 mai 2021, 18h, visio-débat : “Les aires marines protégées”, avec En Métamorphose et Méditerranée durable

– Dominique Martin Ferrari, En Métamorphose, présente les enjeux, les grands rendez-vous, les intervenants : Gilbert DAVID , chercheur IRD : Qu’est ce qu’une AMP ? Les AMP dans le monde ? Au cœur des mers et des sociétés. François GUERQUIN, Directeur du Plan Bleu : les AMP en Méditerranée. Histoire et devenir. Que sera la coalition Méditerranée ? Jean Louis ROUMEGAS lance une analyse « les AMP près de chez nous ». Bertrand Cazalet, juriste, Marepolis conseil : Qu’en pensent les pêcheurs professionnels. Bilan, proposition, nouveaux engagements. Débat : questions / réponses. >> La vidéo de la visio ici

————————————

2 avril 2021, 9h00-10h30 : visioconférence “France, quels futurs électriques” avec Thomas Veyrenc

Alors que les chercheurs et les think tanks esquissent le bouquet électrique de la fin de siècle, RTE a publié plusieurs scénarios de futurs électriques possibles. Pour y voir plus clair, l’AJE et l’AJDE reçoivent Thomas Veyrenc, directeur de la stratégie et de la prospective de RTE. Il évoquera la consultation publique et la construction des scénarios en cours pour le rapport complet sur les futurs électriques à l’horizon 2050. Rencontre organisée par Valéry Laramée Pavlov de Tannenberg, président de l’AJE. La réunion se déroulera sur la plateforme Zoom de l’AJE.

————————————

31 mars 2021 a 19h : Visio-débat “Energie et numérique” En métamorphose et l’AJE ont reçu : 

Eric Vidalenc (à g.), économiste, conseiller scientifique à Futuribles, auteur de l’essai Pour une écologie numérique (Les petits matins), publié en partenariat avec l’Institut Veblen. Patrick Chaize (à d.), sénateur de l’Ain, vice-président de la commission des affaires économiques, auteur de la proposition de loi visant à « réduire l’empreinte environnementale du numérique en France »La réunion a été animée par Dominique Martin-Ferrari, journaliste et membre du bureau de l’AJE, sur la plateforme Zoom de l’AJE. Vidéo de la visioconférence

————————————

Jeudi 18 février, de 10h30 à 12h00, Visioconférence : Comment lire les nouvelles modélisations climatiques françaises ?

Météo France et ses partenaires scientifiques (IPSL, Cerfacs) ont publié, le 1er février, de nouvelles projections climatiques pour la métropole. Baptisés Drias 2020, ces travaux tentent de répondre à une question simple : comment le climat va-t-il évoluer au cours du XXIe siècle ? Comment ces modélisations ont été faites, comment les interpréter, les résultats diffèrent-ils de ceux de la mouture de 2014, sont-ils compatibles avec les travaux qui serviront aux prochains rapport du Giec ? Autant de questions essentielles auxquelles tenteront de répondre :

  • Jean-Michel Soubeyroux, directeur-adjoint de la climatologie à Météo France
  • Denis Salas y Melia, responsable du groupe de météorologie de grande échelle et climat du Centre National de Recherches Météorologiques (Météo-France / CNRS)

L’atelier a été animé par Valéry Laramée de Tannenberg

Lien vidéo prochainement

————————————

21 janvier 2021, 9h00-11h30 : Visioconférence AJE, Géopolitique de l’hydrogène vert – stratégie des Etats et enjeux

Présenté comme le « carburant du futur », l’hydrogène vert est l’une des solutions pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le Climat. Ce secteur pourrait peser 30 millions d’emplois et 2500 milliards de dollars par an d’ici 2050, dont le tiers en Europe. Près de 30 pays ont construit une feuille de route hydrogène où différents acteurs, grands groupes, start-ups, think tanks, organisations internationales et diplomates tissent un nouveau modèle économique. Les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, l’Australie investissent des centaines de milliards de dollars dans des projets pharaoniques.

Dans la continuité du webinaire du 20 octobre dernier, l’AJE vous a proposé un webinaire ZOOM qui a abordé la géopolitique de l’hydrogène à l’échelle de la planète avec : Mikaa Mered : professeur de géopolitique de l’hydrogène à HEC Paris et ILERI (Ecole de relations internationales) ; Cédric Philibert : chercheur associé à l’IFRI, ex-analyste de l’AIE (Agence Internationale de l’Énergie).

Webinaire organisé par Esther Amar, Vice-présidente de l’AJE

 Vidéo du webinaire : 1ère partie // 2ème partie

————————————